Denise Brissaud

J'ai rencontré Denise au sein de l'association Sist'Arts à Sisteron ou nous exposions parmi d'autres artistes notre travail. Moi, mes photographies et Denise ses peintures et ses sculptures. Nous sommes devenus depuis de véritables amis et avons d'ailleurs exposé ensemble à la galerie La Grange à Gap en mars 2017 avec  deux autres artistes, Berny Tcherkachine et Hubert Lombard également artistes peintres. Non contente de peindre, sculpter et fabriquer de magnifiques bijoux, Denise se meut parfois en écrivaine. J'ai donc décidé de lui faire ici une page afin de vous faire découvrir ces textes.

www.denise-brissaud.fr | Page facebook Deniseb

Un texte de Denise Brissaud inspiré d'une de mes photos

Une photo que j'aime particulièrement ...
Quel vécu ! que d'histoires elle pourrait raconter !

Une vie complète de chemins parcourus sous le soleil, la pluie et la neige, que de douleurs par les blessures de son cuir tanné ...

Certainement les couches de graisse l'on conservée pour servir le plus longtemps possible. Et la voici abandonnée dans une grange !
Mais Jean-Marc Foulon passant par là, l'a sortie de sa solitude et la voici devant nous, arborant fièrement sa peau crevassée et ses boutons rouillés ...

Texte sans titre

Vous ne les voyez pas ... ?
Et pourtant ils sont là ...
Couleur d’écorce ou couleur de feuille
Couleur de terre ou couleur de torrent
Couleur de ciel par moment …
Les esprits de la forêt,
Des fleurs, des eaux, 
Du ciel et de la terre…
Protecteurs du monde
Surveillent, s’inquiètent
De l’avenir de Dame Nature
Et retenant leur souffle 
Ils regardent et espèrent
Que par la folie des Hommes
Sa magie ne soit détruite...
Mais...
Par le don du libre arbitre 
Qui leur fût offert….
Tout maintenant 
Est entre les mains de l’homme !!!...

Denise Brissaud 2017

Denise Brissaud

Avoir 25 ans et ...

 

Si on pouvait tout recommencer ... ?
Pas par regrets de ce qui a été ou pas ...
Juste reconmmencer ...
Pour voir,
juste pour voir si la vie est un

destin prévu d'avance,
ou si nous avons le pouvoir

de changer les choses ...
Par curiosité,
voir si on avait plusieurs chemins,
confirmer nos options, ou pas !
Cela me plairait bien ...
Mais je rêve !
Le voyage dans le temps,

ce n'est pas encore d'actualité. Dommage !
Allez ! On redescend sur terre.
Ma vie fut bien remplie.
Mais j'ai bien l'intention de continuer

à la remplir de plein d'instants

à croquer joyeusement !
Tant de choses à faire encore,
et en plus maintenant avec le privilège de l'âge,
mes choix n'ont plus de contraintes !
Et ça ! C'est GÉNÉRALISSIME !
(Euh ! Il existe ce mot ?! ...
Pas grave s'il n'éxiste pas !


Je l'invente ! ...

Denise Brissaud 1972

Chanterelles

 

Chanterelles, chanterelles
Jolies chanterelles
Ou êtes vous ?
Ou vous cachez vous ?

Sous les troncs couchés ?
Parmi le feuilles et les épineux ?
Oh ! Combien vous nous rendriez heureux,
Si vous remplissiez notre panier.

Oui mais cette année,
Vous jouez aux timides.
Et dans les bois humides,
Nous n'avons rien trouvé.

Avez-vous déménagées ?
Vers des bois ensoleillés ?
Pour faire d'autes heureux ?
Plus loin, sous d'autres cieux ?

Mais suprême récompense,
De cette fouille intense !
Près des branches coupées,
Une chanterelle isolée !

De toute façon, bredouilles nous ne sommes.

Car devant nos yeux éblouis,
La montagne nous offre le spectacle inouï,
De sa belle vêture d'automne !

Les arbres forestiers
 

Le bois joli

Un petit chemin qui grimpe
Et serpente à flanc de colline
Tou doucement, nos mains jointes,
Avançons vers l'Olympe !

Oh ! désastre, le petit bois joli
Par des coupes a été meurtri
De ci, de là, comme des gisants,
Traînent pêle-mêle les pins géants !

Branches, rameaux, et cordes mêlées
Souillent le tapis de mousse verte,
Et tous les deux très peinés
Redescendons le chemin d'un pas alerte.

Tuyant, fuyant, la vision déchirante
Du petit bois joli, lacéré
Par quelque personne inconséquente
Et indifférente à sa beauté ...

Photo Foulon Jen-Marc

Oh hiver !

 

Quel hiver ! quel temps !
Cela fait bien longtemps,
Très longtemps ...
Qu'un tel froid n'a sévi.
Neige et froid réunis,
font le bonheur des stations !
Mais ici rien ne fond.
Et personne n'en rit !
La neige nous mouille.
 

Et de tomber nous avons trouille ! Car le froid intense,

transforme tout en glace dense.
Pourtant le soleil brille.
Mai aucune chaleur ne se dégage
de tous les rayons qu'il darde.
Et ce merle lançant des trilles
Au sommet de ce sapin tout blanc,
n' est ce pas le printemps
qu'il appelle si ardemment ? ...

flocon de neige

Sérieux s'abstenir

 

Ici on rêve, on fabule, on ironise, 
on délire et on imagine.

On refait le monde à sa manière.

Les formes dansent, s'étirent,
s'enroulent et se déroulent suivant notre bon vouloir !

Pourquoi faire selon l'ordre établi
alors qu'il est si amusant et important de rêver !

Place à la légende
Place au mythes de toutes sortes !
Soyons gais ou soyons tristes
Mais soyons nous-même !
Dans nos gestes comme dans nos idées.

Soyons vrais ! ...

Denise Brissaud

La complainte des petits pots (1993)

 

Je sais


Nous ne sommes pas de formes classiques, ni rondes, ni carrées
Mais toutes déchiquetées ou ondulées ou tressées.


A quoi pouvons nous donc servir ?
Mais voyons ! un peu d'imagination !


Dans le salon, nous présentons les biscuits à apéritif ou  les petits fours.
Le beurre ou la brioche, les fruits secs ou les fruits de saison.

Nous servons le thé ,


ou simplement servons de vase pour vos fleurs des champs.
Soit au savon, soit au coton !


Nous rangeons brosses et peignes et protégeons vos bijoux.
Nous sommes de telles couleurs que nous allons en toutes maisons.
Rustiques ou modernes.faites vous une raison !

Faites vous une raison !  Nous servons ! ...